Témoignages

  • vous avez aimé le livre
  • votre enfant a expérimenté toutes les étapes avant de marcher grâce à la lecture du livre
  • votre enfant a réussi à surmonter ses difficultés grâce aux conseils du livre
  • votre bébé a été accompagné par Michèle Forestier
  • vous êtes professionnel de la petite enfance et vous appliquez les conseils du livre
  • vous êtes rééducateur et vous vous aidez du livre pour accompagner les bébés et conseiller les parents

… n'hésitez pas à laisser votre témoignage ci-après, vous permettrez sans aucun doute à d'autres bébés de découvrir le bonheur de se déplacer au sol avant de marcher!….

En ce qui concerne ceux des parents, il est nécessaire de préciser que cette approche permet au bébé de mettre en place toutes ses capacités de progression, dans de bonnes conditions et au bon moment. Si une pathologie est diagnostiquée, c'est une aide précieuse, mais elle ne fera pas disparaître la cause des difficultés…

Un merci chaleureux à tous ces parents pour leur reconnaissance…

Commentaires :

  1. Stéphanie a écrit :

    Ce message pour vous remercier de votre accompagnement Michèle.

    Malgré notre souhait en tant que parents de faire de la motricité libre avec Elliot , sa nounou l'a mis en position assise alors qu'il ne savait pas s'y mettre tout seul très tôt. Elliot n'a donc pas développer la position ventrale, ni le 4 pattes et a commencé à se déplacer sur les fesses à 11 mois. Il n'a fait aucun progrès moteur jusqu'à ses 14 mois. Il hurlait si on le mettait sur le dos, et se déplaçait toujours que sur les fesses- C’était difficile de le voir si peu à l’aise avec son corps et ses mouvements, chaque obstacle le frustrait beaucoup. Elliot avait aussi était diagnostiqué comme « hypotonique » par le pédiatre.
    Nous avions le livre de Michèle et essayions d’appliquer certains exercices mais c’était très difficile de savoir si nous étions dans le juste vu qu’Elliot ne collaborait pas du tout et ne voulait pas du tout faire autre chose que se déplaçait sur les fesses.
    C'est là que nous avons rencontré Michèle lors d’une conférence. Elle s’est montrée d’une extrême gentillesse et bienveillance. Elle nous à accompagner à distance en nous conseillant les bons exercices à faire , et en nous disant à quelle fréquence, pour lui permettre de passer par ces étapes primordiales. Nous avons aussi consulté en parallèle une psychomotricienne formée par Michèle. Grâce à ses 2 professionnelles, et à d'énormes efforts au quotidien , Elliot a d'abord appris à être confortable sur le ventre, puis à se mettre assis seul (à 16 mois). On a ensuite travaillé les autres étapes du développement moteur. Ce fut une longue et difficile bataille, Elliot avait était sur les fesses trop longtemps, malgré tout il a réussi à intégrer le ramper et le 4 pattes.
    Aujourd’hui Elliot a 21 mois, il est très à l’aise avec son corps, il rampe, fait du 4 pattes, monte et descends les escaliers, passe des obstacles, se met debout, et fait quelques pas en se tenant.. La marche autonome n’est pas loin ! Le déplacement sur les fesses reste son mode de déplacement principal mais le voir si agile est un tel bonheur !

    J’espère que ce petit témoignage fera prendre conscience aux parents et professionnels que mettre les bébés dans des positions non acquises n’est pas anodin, et ne dessert pas l’enfant. La « rééducation motrice » que nous avons faite avec Elliot a été très difficile physiquement et émotionnellement (Elliot a pleuré comme jamais d’être mis dans des positions qu’il ne voulait pas) et même si on savait que c’était pour son bien en tant que parents c’était très difficile. Aujourd’hui nous savons que c’était la bonne chose à faire et nous réjouissons d’avoir croisé le chemin de Michèle.

    Michèle merci du fond du cœur pour tout votre support et votre gentillesse !

  2. Claire a écrit :

    Bonjour, 

    Je voulais vous remercier du fond du coeur pour l'aide que vous m'avez apportée et de votre disponibilité. 

    Maman solo d'une petite puce hyperlaxe, je n'avais jamais entendu parler de motricité libre et j'ai eu le malheur de mettre ma fille assise alors qu'elle ne savait pas s'y mettre seule. Je m'inquiétais de son manque de déplacement avec les mois qui passaient, mon entourage me disait d'essayer les trotteurs et autres mais il en était hors de question et, en posant des questions sur un forum, une maman m'a donné le nom de votre livre. Je suis venue sur votre site, vous ai écrit et ai acheté votre livre en parallèle. 

    Ma fille, hyperlaxe, avait trouvé des alternatives pour se déplacer (sur les fesses notamment). Grâce à vos conseils et votre suivi par email, j'ai pu faire des exercices simples en jouant avec elle afin qu'elle se réapproprie son corps et qu'elle reprenne "ses droits". 

    A 18 mois, du coup, elle commençait le quatre pattes avec joie et quittait enfin les déplacements sur les fesses, elle se levait de plus en plus facilement avec appui sur les meubles, fièrement. 

    A 20 mois elle se lançait seule, sans aide, spontanément, et nous étions alors toutes les 2 super fières. 

    Il est clair pour moi que si jamais il y a un jour un BB2, la motricité libre sera une évidence, et aujourd'hui je mets ce livre entre toutes les mains et j'essaie de sensibiliser au maximum les futures mamans de mon entourage à la motricité libre et à ne surtout pas mettre les bébés dans des positions dans lesquelles ils ne peuvent pas se mettre seuls, et dont ils ne peuvent donc pas non plus sortir seuls. 

    Je m'en suis longtemps voulue, mais je suis heureuse d'avoir pu "réparer" dès que j'ai pris conscience de mon erreur, et avec votre aide précieuse. 

  3. Derighetti a écrit :

    Bonjour, 

    je tenais à vous remercier car j'ai lu votre livre et je le suis actuellement pas à pas. J'ai un petit garçon et comme beaucoup de parents et sur des conseils extérieurs, je l'ai assis, bien calé entre de lourds coussins vers ses 6-7 mois. Il retombait bien sûr en arrière et nous nous empressions de le "recaller"… Et puis bien sûr, toute la famille était content de le tenir par les bras et de le faire marcher…"il adore !!"…Puis vers ses 8 mois,  j'ai commencé à m'interroger sur le fait qu'il ne s'assayait pas tout seul, qu'il avait l'air statique, qu'on le sollicitait beaucoup… Et je suis tombée sur des articles sur vous et sur la motricité libre. Quelle découverte ! Quelle révélation ! Quelle bienveillance ! Nous avons remis notre petit C. sur le dos et l'avons laissé découvrir sa motricité, explorer son environnement, faire lui même ses expériences… Il s'est mis à ramper en marche arrière vers ses 8 mois et demi, puis pivot, rampe en avant vers 9 mois et là pour ses 10 mois, il se positionne sur ses 4 pattes (n'avance pas pour l'instant), grimpe en rampant sur des petits matelas, passe sous des petits tunnels que nous mettons en scène à la maison, va chercher ses jouets sous les meubles… Quelle joie de le voir se déplacer et explorer son environnement ! 

    C'est un vrai bonheur de respecter son développement ! 

    Le plus difficile en fait, c'est l'entourage, c'est une bataille quotidienne. Ça a été une vraie souffrance au début car on a eu le droit à des moqueries du type "à ce train là il va s'assoir tout seul à 2 ans", ou bien " avec moi il marcherait déjà" ainsi que le fameux "mais tu sais les enfants ne font pas tous du 4 pattes mais ils marchent tous à la fin" mais tant pis, je n'ai plus écouté personne, mon compagnon et moi sommes complètement en phase avec la motricité libre, l'expliquons à ceux qui s'y intéressent ou qui nous bassinent en nous faisant remarquer que "telle ou telle personne marchait déjà à 9 mois". On a l'impression que c'est la seule chose digne d'interêt chez cerains.

    En tous les cas, un grand merci, nous avons appris et apprenons encore énormément grâce à vous. 

  4. Menet a écrit :

    J'ai suivi la formation d'accompagnement de l'enfant dans son développement moteur avec Michèle en 2015. Cela m'a vraiment permis de mieux organiser la prise en charge des BB de ma patientèle, d'être à l'écoute des parents et de développer ma pratique en pédiatrie de façon beaucoup plus structurée en comprenant mieux les enchainements du développement moteur du tout petit. 
    De plus, j'ai énormément aimé cette rencontre avec Michèle qui est d'une simplicité et d'une ouverture aux questions des autres très agréable. 
    J'ai eu la chance de participer avec elle à une autre formation sur les réflexes archaïques et le fait de jongler avec ces deux formations est un vrai plus. Merci Michèle

  5. Laetitia Penchenat a écrit :

    Mon fils avait un léger retard psycho moteur. C'est au cabinet de kinésithérapie de mon fils que j'ai découvert votre livre qui nous a beaucoup aidés. Après seulement 12 séances de rééducation kinésithérapie mon fils a (selon a kiné) un schéma corporel tout à fait normal. Les conseils des kinésithérapeutes reprennent ceux de votre livre. Je regrette de ne pas avoir connu votre livre plus tôt (au 10ième mois de mon fils) car nous avions fait beaucoup de choses que vous déconseillez (asseoir notre enfant trop tôt, utilisation d'anneau de bain…), mais je ne culpabilise pas car mon fils a la chance d'avoir des parents imparfaits. Votre livre a participé à la rééducation de Maxime autant que la prise en charge kinésithérapie. Seul petit bémol: votre livre aurait été parfait si il y avait une petite parenthèse sur les repas (est-ce que l'utilisation de tasses à becs, d'assiette à ventouse…est conseillée, quelques conseils sur la préhension lors des repas ect…). J'ai par ailleurs apprécié les quelques lignes sur le fait que bnous devons "résister à l'entourage" car c'est pour moi le plus pénible. les personnes qui juste après avoir demandé l'éternelle question "il marche?" se permettaient sans rien demandé, de le mettre debout (alors qu'il ne savait même pas faire la position du chevalier servant) et les personnes qui essayaient de la faire marcher en le tenant. J'ai du recadrer énormément.

    • fuentes a écrit :

      Bjr je suis en train de lire votre livre il est très intéressant.Je suis professionnelle en crèche et par ce livre, j'apprends cependant pas mal!!! Je tenais à vous remercier car il est important qu'on soit informé.

      merci à vous bonne continuation….

  6. barbet a écrit :

    Après avoir assis mon fils entre ses 6 et ses 8 mois (alors qu'il ne s'asseyait pas tout seul) je ne voyais plus de progrés moteurs…ça m'a interpellé et en faisant quelques recherches sur internet je suis tombé sur le livre de Forestier que j'ai tout de suite acheté.

    Cette kiné a aussi répondu à toutes mes questions par mail, ce que j'ai beaucoup apprécié. J'ai commencé à dire à tout le monde dans mon entourage que nous avions fait une erreur de l'asseoir et j'entendais déjà "tu t'inquiète trop", " tu te poses trop de questions", "il est content assis" etc…heureusement je me suis fait confiance et j'ai insisté pour qu'on le remette allongé. Je ne cache pas que les débuts ont été très difficiles car mon fils pleurait, n'était pas content et je passais pour la méchante maman…alors j'ai passé du temps avec lui, a essayé de le divertir et même si ça m'arrivait de l'assoir encore un peu c'était exeptionnel et de manière très brève.

    Grâce au livre j'ai pu constater qu'il faisait des progrés car il rampait en arrière, faisait du 360 degré (sans le livre je n'aurai pas imaginé que ça puisse être aussi important), ça l'énervait de ne pas pouvoir aller en avant mais je l'encourageais tous les jours. J'ai constaté qu'il se tractait souvent au pied d'une table ou de sa chaise haute pour aller de l'avant alors j'utilisais un manche à balais que je mettais le plus près du sol possible pour qu'il se tracte. Je posais le manche entre lui et un objet attirant et mon fils tirait la barre avec ses bras. Attention je ne le tirais pas!! Je le laissais tirer la barre que je maintenais fort. Il a pu sentir son corps glisser vers l'avant  et se muscler les bras, je crois que ça a été un déclic pour lui. 

    À 9 mois et 1 jour il a rampé en avant devant tous nos amis que nous avions invités! J'ai crié "ça y'est il rampe!!". Bon évidemment les distances n'étaient pas très grandes au départ et au lieu d'utiliser tout de suite ses coudes pour avancer il frottait fort ses mains contre le sol comme pour reculer. Mais il est devenu rapidement un pro du "rampage" au point qu'on l'appelait le petit commando. Il s'est assis tout seul à 10 mois, s'est mis debout à 11 mois et a fait du 4 pates à 11 mois et demi!! Il vient d'avoir ses 1 an, cavale partout à 4 pattes, c'est le plus actif de la crèche et il passe son temps à monter et descendre du toboggan!!

    Quel bonheur de voir son bébé aussi heureux de se déplacer et faire ce qu'il veut avec son petit corps. Je suis triste quand je vois certains bébés assis, l'air inanimé…comme il a 1 an tout le monde me parle de la marche et même mon pédiatre m'a demandé s'il avançait quand on le tenait par les bras!! Et bien j'ai répondu "je ne sais pas je n'ai pas essayé et je ne le ferai pas, il commence à marcher en crabe contre la table et il se lancera dans la marche quand il sera prêt!" 

    Merci Mme Forestier pour les précieux conseils du livre (le bain à beaucoup aidé) et vos conseils personnels. À tous les parents rencontrant des difficultés avec la motricité de leur enfant, tenez tête auprès de vous, c'est souvent le plus difficile. Ce qui est certain c'est que je ne ferai aucune erreur pour la marche de mon fils. 

  7. Rayot karen a écrit :

    J'ai suivi votre conférence en étant enceinte de mon fils et j'ai été fascinée ! Je suis rentrée chez moi et j'ai dit a mon mari c'est ÇA que je veux faire pour notre enfant! Je lui ai tout expliqué il a été emballé tout de suite. Puis Marcel est né et on l'a mis sur le dos exclusivement pas de transat ou autre. On le mettait sur le ventre de façon naturelle, en le glissant sur le côté. A 2mois 1/2 il est allé à la crèche (une crèche qui pratique la motricité libre que demander de plus) a 4 mois il se retournait sur le ventre et a commencé à avancer. Il a rampé pendant 3 mois mais a une allure folle! Aujourd'hui 9 mois il se met debout tout seul, et a découvert le 4 pattes. Alors merci merci de m'avoir ouvert les yeux grâce à vous je suis zen face à mon fils je le laisse découvrir les sensations et le monde et il est heureux et tellement a l'aise. Le bain libre je n'en parle même pas c'est FANTASTIQUE j'en parle à tout le monde !! Merci pour tout et si vous repassez en Alsace je reviendrai à votre conférence.

  8. Maman a écrit :

    Bonjour,

    D’habitude je ne laisse jamais de commentaires sur internet, mais là, je me dois de le faire!

    Notre bébé ne se déplaçait pas encore à la fin de son 9eme mois alors qu’on sentait qu’il en avait très envie (il rampait en arrière mais ça l’énervait de ne pas aller où il le souhaitait), étant donné qu’on avait un grand bébé, grande tête…on s’était dit que c’était la raison…
    En fait il était encore gêné par sa plagiocéphalie qui perdurait malgré les séances d’ostéopathie car il se retournait sur le ventre toujours du même côté.
    J’avais déjà le livre de Michèle Forestier depuis longtemps mais je ne piochais que ponctuellement des astuces et exercices pour l’aider (revenir du ventre au dos vers 6 mois…), je le mettais un maximum au sol sur le dos…mais un peu avant ses 9 mois il tenait bien assis alors j’ai lâché et je me suis dit que ce n’était pas si grave de l’asseoir. J’ai eu tort car j’ai bien senti que ça le crispait et le désintéressait du sol!

    Donc un mois plus tard, je ne l’ai plus du tout assis, j’ai mis le transat et la chaise haute au garage (provisoirement), passé tout mon temps au sol avec lui pour éviter la frustration, repris d’ostéopathie et demandé de la kiné pour mon bébé à mon médecin généraliste, repris à la lettre le livre (bain allongé, exercices…) et bingo, il s’est retourné de l’autre côté, a rampé en avant à 10 mois, puis à 11 mois (je ne l’avais jamais assis depuis à nouveau) avec les exercices du livre, il est redescendu de la position assise (exercice) et s’est assis seul (en une journée d’exercices il a réussi seul) puis bien symétrisé, et aujourd’hui il a 12 mois, marche magnifiquement bien à quatre pattes, monte les escaliers à quatre pattes et se met debout tout le temps.

    La kiné de mon bébé (qui figure sur la liste des kinés formés du site de Michèle Forestier) a été super, elle m’a donné les astuces pour qu’il se retourne de l’autre côté et les passages d’obstacles en rampant qui lui ont rapidement donné envie de marcher à quatre pattes.

    Merci Michèle, mon bébé a eu de chance de bénéficier de votre livre, c’est rare qu’une professionnelle délivre tous ses secrets!!!

    Bon courage à tous les parents, mais toutes les réussites de bébé sont encore plus merveilleuses!!

  9. tatili a écrit :

    Ma fille de presque 9 mois n'arrivait pas à se tourner du ventre sur le dos. Après quelques petites recherches sur internet je suis tombée sur le livre de Michèle Forestier… Après lecture j'ai compris les erreurs que j'avais faites à savoir que je n'aurais pas dû la mettre en position assise alors qu'elle ne maitrisait pas encore cette posture de plus elle n'avait pas assez passé de temps au sol ; mais l'absence de tapis ferme dans mon appartement et des achats successifs de matériel inutile y avaient contribué. On est donc retourné aux bases ; installation sur le dos sur un tapis, installation sur le dos dans le bain. J'ai essayé de l'aider en lui montrant comment faire mais elle résistait et pleurait. J'ai alors  envoyé un mail à Michèle Forestier qui m'a répondu et j'ai suivi ses conseils. Une semaine plus tard elle le faisait seule. Quelques temps après alors que ma fille progressait tranquillement j'ai remarqué qu'elle n'arrivait pas à s'assoir. Elle pouvait sortir de la position assise pour se mettre à quatre pattes puis s’allonger mais pas l'inverse. J'ai donc dégainé mon livre, regardé les étapes par lesquelles elle devait passer pour le faire et je les lui ai montrées trois fois. C'était l'heure de faire à manger je l'ai laissée sur le dos le temps de vérifier que rien ne brûlait sur le feu et quand je me suis retournée vers elle, ma puce était assise tout sourire. Pendant l'espace d'un instant je me suis demandée si je l'avais réellement mise sur le dos ! Le doute a vite fait place à la certitude que ma fille venait de s'assoir par ses propres moyens… Bravo, applaudissements, rires aux éclats… Ma fille progresse et je me sens meilleure mère car mieux armée pour l'accompagner. Une seule question persiste : pourquoi n'ai-je pas entendu parler de ce livre pendant ma grossesse et après mon accouchement ? Je pense qu'il permettrait réellement à beaucoup de parents de se sentir beaucoup plus sereins face à l'évolution et aux apprentissages de leurs bébés. Ce livre fait partie de ma liste des cadeaux à offrir aux futurs parents.

  10. Annabelle a écrit :

    Je tiens à remercier chaleureusement Michèle Forestier. Autour des 7 mois de notre fils nous avions fait "l'erreur" de le mettre assis. J'ai pu rapidement observer qu'il ne faisait plus "de progrès" et surtout que dès qu'on le mettait sur le dos il n'aimait pas du tout et ne faisait plus dos/ventre, ventre/dos. Je me renseigne et découvre la motricité libre…puis le travail de Michèle Forestier. Je m'empresse de commander son excellent livre et je lui adresse quelques questions par mails. J'apprécie sa disponibilité et sa générosité car elle m'a toujours répondu… Son livre est LE LIVRE à avoir avec soi quand on choisit d'accompagner son enfant à son propre rythme! Ici il nous a donné confiance et nous a permis de corriger notre "erreur"… nous avons cessé de mettre notre fils assis et il a repris toutes les étapes décrites dans son livre! Nous sommes en adminiration devant chaque nouvelle acquisition et nous pouvons constater qu'il est en totale confiance! A ce jour, il a 17 mois, il ne marche pas encore mais se déplace à merveille partout à 4 pattes et avec son petit tricycle, se met debout avec et sans support  … Merci encore de tout coeur Michèle!

  11. Isabelle a écrit :

    Assistante maternelle agréée j'ai suivi la conférence puis les deux ateliers de Michèle Forestier.

    J'ai tout de suite appliqué ses recommandations à un petit de 8 mois que j'accueille. Il y a eu des changements notable dès la première semaine. Maintenant le petit bout se met sur le ventre, se met à 4 pattes et se déplace. Il se met assis et se remet à 4 pattes. Il n'est plus "coincé" dans la position assise où on le mettait trop systématiquement.

    C'est tellement simple et évident mais on n'y pense pas car on veut tellement bien faire, on veut tellement qu'il marche au même âge que le petit voisin (voir avant), les articles de puéricultures sont tellement tentants avec des arguments marketing qui nous font croire du bien fondé de l'utiliser.

    Merci pour ces moments enrichissants, agréables et conviviaux. Dans la formation de tout professionnel de la peitte enfance, cette informaton devrait être obligatoire.

    MERCI MERCI. C'est tellement mignon de voir ses petits bouts se débrouiller tout seul et faire des découvertes par eux-mêmes.

    Mon seul regrêt, ne pas vous avoir rencontré il y a 16 ans pour mes enfants. Mais ne vous inquiétez pas les bébés qui viendront en accueil chez moi auront la chance d'être accompagné avec tout ce que je viens d'apprendre. MERCI encore.

  12. illy a écrit :

    je suis une professionnelle de la petite enfance, et j'ai suivi ce jour un atelier sur la motricité avec Michèle.

    j'ai été emballé, elle nous fait découvrir tout ce qu'un enfant peut faire par lui même sans toujours être là à le stimuler.

    Michèle explique très bien, simplement et tout devient limpide et c'est un autre monde que l'on découvre où l'enfant s'épanouit , bouge à son rythme sans jamais le forcer à le mettre assis ou debout.

    je recommande absolument

    merci Michèle pour ce cours

     

     

     

  13. Professionnelle petite enfance du 44 a écrit :

    Soirée très intéressante avec Michèle Forestier.

    Elle parle et échange avec son coeur de professionnelle mais aussi de maman et mamie.

    Elle sait sensibliser l'assistance avec des mots simples pleins bon sens.

    Elle nous incite à observer avec précision les compétences motrices que développe le jeune enfant.

    Pour tout cela…Merci.

  14. Maman d'Arthur a écrit :

    Je suis la maman d'un pett garçon qui a eu de gros soucis neuro très peu de temps après sa naissance. Nous ne savions pas q'il marcherait, tiendrait sa tête, se tiendrait assis… Nous avons donc choisi une kinésithérapeute qui avait suivi les formations de M Forestier et était donc sensibilisée à ce type de problèmes. A raison de plusieurs rdv par semaine au début puis plus qu'un rdv par la suite, nous avons obtenu de grands résultats… Tout en jeu, en douceur, au rytme et selon les capacités de l enfant… Un réel accompagnement, un lien qui se crée… Notre enfant n'a cessé de progresser et marche désormais depuis ses 27 mois (Il va avoir 3 ans cette semaine). Nous continuons car il en a encore besoin, mais quelle VICTOIRE!!! Un grand merci car cette méthode respecte l enfant et le fait réellement progresser A SON RYTHME.

    Une maman très très reconnaissante 🙂

  15. Delphine a écrit :

    Votre livre est MON OUVRAGE DE REFERENCE- surligné, annoté, lu et relu – et que je conseille à tous les futurs parents !

    Jusqu’aux 2 mois et demi de mon fils (premier bébé), je ne connaissais rien à la motricité libre ou à toutes les étapes évoquées dans votre livre, et je suivais « bêtement » ce que je voyais autour de moi (bébé figé dans le transat,  ou dans le bain…). Puis, mon petit garçon a été pris en charge par des séances de kiné et d’ostéopathie à cause d’un début de plagiocéphalie due à un torticolis positionnel (et certainement de trop grands moments passés « sur plat dos » puisque je ne le posais pas sur le ventre…). J’ai alors commencé à me renseigner… et découvert et acheté aussi votre livre.

    Douze séances de kiné + ostéo plus tard, beaucoup de repositionnement et d’exercices, la plagiocéphalie s’est résorbée et mon fils a fait d’énormes progrès. Nous avons changé énormément dans notre façon de faire, pour offrir un maximum de liberté motrice…

    Pour le moment, mon fils est passé par toutes les étapes citées dans votre livre : retournement dos/ventre ; pivot, roulé/boulé ; rampé à 6 mois ; quatre pattes et assis seul à 10 mois. Il a aujourd’hui 11 mois, se met debout et se déplace avec appui, circule partout dans la maison de façon autonome en poussant un gros panier, ou suit sa maman à quatre pattes avec beaucoup d’aisance !

    Qu’il est donc difficile de résister à l’entourage et à « leurs bons conseils », « l’âge de la marche approchant » : « Dans un trotteur/youpala, il se musclerait les jambes », « il faut le stimuler, prends lui les mains… », « quel feignant, il ne veut pas tes mains pour marcher ! (Oui, il préfère être à quatre pattes et faire seul…) » et surtout le récurrent/presque unanime/insupportable… « il faut que tu lui mettes des chaussures !!! ».

    Parents : « RESISTEZ ! ». Je milite autour de moi, pour faire entendre une voix différente, celle de bébés plus libres et épanouis ! Mais c’est vraiment difficile…

    Merci Mme Forestier, pour votre excellent livre.

  16. Virginie, maman de Charlie a écrit :

    Je suis maman d'une petite fille extraordinaire de 2 ans qui ne marche pas encore seule (mais qui a fait ses premiers pas il y a un mois!!!).

    J'ai rencontré Michèle lors d'une formation à la Réunion en novembre 2014 (rencontre très riche en émotions), mais "De la naissance aux premiers pas" est mon livre de chevet depuis plus d'un an.

    Je tiens à remercier Michèle qui, grâce à son livre, m'a permis de garder confiance tout au long du cheminement moteur de Charlie.

    Merci aussi à tous les kinés qui s'inscrivent à ses formations pour aider au mieux nos enfants!

     

     

  17. Maman de Louise a écrit :

    Une amie m’a prêté le livre pendant ma grossesse, je crois que c’est l’un des livres sur la parentalité qui a le plus changer ma façon de voir les choses et d’orienter nos choix d’accompagner de notre fille dans son développement.
    Louise a donc grandi sereinement, naturellement, sans pression de tenir assise tôt, de marcher à 12 mois…
    A 3 mois elle était dans la grande baignoire allongée sur le dos, et depuis les bains sont pour elle un vrai bonheur!(pour le plus grand bien de notre dos!)
    Elle a pu découvrir les déplacements au sol à son rythme, elle a ramper vers 9 mois, en parcourt du combattant, a marché à quatre pattes vers 11 mois.
    Elle a aujourd’hui 15 mois, elle commence à peine à se lacher pour marcher, elle est très à l’aise dans ses déplacements: monte et descend du canapé, de notre lit, grimpe d’escalier, pousse son petit chariot, maitrise les changements de direction en vue des obstacles.
    Elle met toujours les mains en avant en cas de déséquilibres, sait se rattrapper.
    C’est une petite fille qui ne se cogne quasiment jamais (table basse, angles..), elle est à l’aise avec l’espace qui l’entoure.
    Le livre a depuis fait le tour de la famille (surtout les grands parents qui ont eux aussi adhéré), des amis ect..
    J’ai eu la chance de rencontrer Mme Forestier lors de l’une de ses conférences.
    Au fonds vous ne nous apprenez rien, vous nous faites nous souvenir de ce qui physiologiquement est la norme de l’humanité, ce qui est inscrit dans notre corps depuis toujours. Merci.

  18. Maria a écrit :

    Bonjour!
    Je tiens à remercier cordialement l’auteur car ce livre a aidé à ma fille à décoller! Elle n’arrivait pas à avancer même en rampant et ma mère disait, bah oui, vous n’avez pas fait du 4 pattes, elle n’en fera pas non plus.. Sauf que j’ai lu le livre de Michèle Forestier et j’ai appris à ma petite à ramper, dans 2 semaines elle a fait du 4 pattes toute seule, et après tout a roulé! Maintenant elle a 11 mois et elle marche avec le chariot ou avec les mains tenues et elle fait toujours du 4 pattes. Elle est à l’aise, elle est habile et maitrise même la descente du lit! UN GRAND MERCI!

  19. parents de hugo a écrit :

    Notre fils a été pris en charge par Michèle dès ses 1ers jours. Elle a été pour nous LA personne la plus importante qui nous as accompagnés, aidés dans ce combat. Grâce à elle, aujourd’hui Hugo marche, court, … alors que ce n’était pas vraiment prévu, les médecins étaient plutôt pessimistes. Elle n’a rien lâché, tous les jours elle venait à notre domicile, même avec la neige!. C’est une kiné en or, une épaule pour nous jeunes parents. Nous avons suivi tous ses conseils. On est passé par tant d’épreuves, à chaque fois elle a su trouver les mots pour nous réconforter. Je suis certaine que sans elle, sans son travail sur notre fils, sans ses conseils, Hugo ne pourrait pas vivre comme les autres enfants aujourd’hui. Je voudrais aussi parler de son mari, qui nous as aidés également dans l’épreuve du plâtre. On a eu une période de pause. Pour reprendre de plus belle 1 fois par semaine à l’âge de 3 ans et là encore quel magnifique travail. Une chose très étrange, Hugo n’a jamais voulu être sans un de ses parents en kiné, sauf avec Michèle, avec qui il travaillé 1 h entière. Voilà je n’ai pas envie de m’étaler sur la maladie génétique de mon fils, mais juste dire un GRAND MERCI à vous Michèle, vous êtes une personne en or.
    Merci merci merci milles fois
    A très bientôt j’espère.

  20. COMAS a écrit :
    Merci à Michèle d’avoir accompagné Capucine pendant 10 mois, jusqu’à ses premiers pas à 20 mois !
    J’avais entendu parler d’elle par des amis, je l’ai vue en conférence, je lui ai amené mon aînée 1 séance quand elle a a commencé à se déplacer sur les fesses (on l’a assise trop tôt ! une séance et l’apprentissage de la marche a repris son sens logique, à 6 ans elle a même sauté son flocon et obtenu directement sa première étoile en ski).
    Quand vers 9 mois je voyais que Capucine ne se retournais toujours pas spontanément, c’est naturellement vers Michèle que je me suis tournée. Une hypotonie assez marquée, elle avait besoin de stimulation, mais lesquelles ? Il n’y pas tout écrit dans les livres ! Dès la première séance, Capucine a fait des progrès énormes. Par la suite, les progrès ont été plus lents, mais constants. Chacun son rythme. On a beaucoup travaillé l’autonomie. Capucine a su monter et descendre les escaliers toute seule plusieurs mois avant de savoir marcher, et ça, c’est une sacrée autonomie dans la maison ! Et une tranquillité pour les parents : pas besoin de barrières en haut et en bas. Prudente, elle a franchi chacune des étapes tranquillement, mais sûrement. Et puis peu avant ses 20 mois, enfin ses premiers pas ! Pas très assurés au début, et puis en quelques semaines, elle s’est affirmée. A 22 mois, soit 2 mois après avoir commencé à marcher, on est parti se promener avec la poussette dans la campagne : elle a marché 3 km ! Parfois elle retournait dans la poussette se reposer, et 30 secondes après, elle en ressortait. Il y avait toujours des animaux, des plantes, des cailloux à aller observer… Je n’aurais jamais cru qu’elle pourrait marcher autant avec son petit format !
    Le matin elle accompagne sa grande soeur à pieds à l’école, idem le soir, elle fait donc plus d’un kilomètre tous les jours… Sans donner la main (sauf pour traverser et quand c’est dangereux !), elle est autonome et sûre de ses pas !
    Merci à Michèle d’avoir su l’aider dans sa progression, à la guider vers une marche aisée, le tout de manière ludique… et d’avoir remonté le moral des parents quand on trouvait que les progrès étaient trop lents !
  21. Lucie (maman de SUPEREMILE) a écrit :
    E. est né en Février 2012 et a été opéré d’une malformation dans le dos (myéloméningocèle) à l’âge de 3 mois. Nous avons suite à l’opération découvert un torticolis.
    En Octobre 2012, nous avons consulté 2 spécialistes pour obtenir de l’aide car E. ne bougeait pas. N’ayant obtenu que quelques inquiétudes supplémentaires, nous n’avons pu nous résoudre à attendre ses 1 an pour faire le point comme on nous l’avait alors suggéré.
    Nous avons donc contacté Michèle qui par chance n’habite pas très loin et a accepté de recevoir E. Nous sommes repartis de ce premier rdv plein de conseils simples et de petits gestes à mettre en place au quotidien.
    2 semaines après, E. a fait ses roulés-boulés…et à Noël, il a commencé à ramper. Son rampé était asymétrique à cause du torticolis. Arrive le rdv des 1 an… Conclusion des spécialistes : Votre fils présente un net retard moteur des membres inférieurs qui ne s’explique pas par le torticolis mais certainement une moelle épinière abimée et il faut passer un IRM d’urgence. Ils souhaitaient également faire une demande auprès de la MDPH à laquelle nous nous étions opposés.
    Michèle nous a beaucoup soutenu et cru en E. Nous avons également refusé cet IRM et continué le travail commencé.
    E. est passé à 4 pattes le 24 Mars 2013 et a à partir de ce jour fait un rampé parfaitement symétrique. Depuis, il attrape ses pieds, monte les escaliers et s’est levé le 15 Mai 2013.
    EN RESUME : Notre fils était « condamné par les spécialistes » à une vie d’handicapé. Par le travail sans faute de Michèle Forestier, son soutien pour nous, la rééducation quotidienne à la maison, et surtout un p’tit E. qui s’est battu comme un chef depuis sa naissance, nous avons accompli une belle victoire.
    Au dernier bilan orthopédiste (Juin 2013), E. ne présente aucun retard moteur ni de déficit neuro-moteur. Il ne reste plus que cette légère asymétrie sur laquelle nous travaillons encore et à laquelle nous viendrons sans aucun doute à bout.
    Nous ne remercierons jamais assez Michèle pour son intervention et nous nageons dans le bonheur quotidien quand nous observons l’épanouissement et la liberté d’agir d’E. Nous ne pouvions pas lui souhaiter mieux !
    Finalement, tout se joue avant la marche ! 🙂
    MERCI !
  22. Loren (parent) a écrit :
    J’ai contacté par mail Mme FORESTIER pour des conseils pour mon petit garçon qui ne se déplaçait pas à plus d’un an.
    Elle m’a répondu très rapidement et j’ai acheté son livre pour ses conseils.
    3 semaines plus tard, il s’est déplacé à quatre pattes!
    Un grand merci donc et bonne continuation avec vos enfants!
    Commentaire de Michèle Forestier :
    voici les conseils qui ont été donnés, que chacun pourrait appliquer devant une difficulté équivalente :
    La maman : 28 Février
    Mon pédiatre m’a conseillé votre site que je trouve fort intéressant et m’a aussi conseillé votre livre.
    Je suis maman de 2 garçons. Le second à juste 1 an et il ne se déplace pas. En fait il fait des
    roulades sur dos et ventre et avance un peu sur ses fesses mais refuse de se mettre debout et de tendre les jambes avec appui. Il tend les jambes en avant quand je le soulève. J’ai laissé faire jusqu’à présent, d’autant qu’il a été malade tout l’hiver, otite, rhino, bronchiolite, varicelle……ce qui l’a beaucoup fatigué.
    Il s’est tenu assis seul à 8 mois donc pas de soucis. Je vous sollicite pour savoir quels types d’exercice vous me conseiller dans vos ouvrages et si je dois consulter un kiné ou laisser faire? Je suis inquiète surtout pour son développement moteur car tout le reste va bien, il dit quelques mots, comprend tout et est agile avec ses doigts.
    Michèle Forestier :
    Je peux surtout vous conseiller de ne pas l’asseoir et bien le laisser se déplacer en roulant.
    Voyez le chapitre sur la position assise figée, et reprenez tous les exercices qui précèdent la position assise… il ne faut surtout pas qu’il se déplace sur les fesses….Pas de souci, il poussera sur ses jambes un jour, ce n’est pas le plus important pour le moment, il faut qu’il se déplace au sol, mais pas sur les fesses…Vous devriez pouvoir vous en sortir avec le livre,
    La maman :
    Il n’avance pas beaucoup sur les fesses mais surtout en faisant des roulades dos/ventre. J’ai commandé votre livre pour faire les exercices.
    Michèle Forestier
    Alors, bravo pour les roulés boulés!
    Tenez-moi au courant de l’évolution de votre petit bonhomme…
    La maman 26 Mars
    Comme prévu je reviens vers vous pour les nouvelles de mon petit garçon. Enfin le quatre patte depuis quelques jours!! Il avance comme un roi tout seul et se tient debout avec appui! De gros progrès en peu de temps! En appliquant les exercices proposés dans le livre et en laissant faire le temps!…
  23. Sandrine et Sébastien (parent) a écrit :
    Sandrine et Sébastien (Parents)
    Notre petite fille Tessa a marché à 19 mois.
    Elle a eu un torticolis (peut être dû à sa position lors de la grossesse).
    On nous a conseillé d’aller voir Michèle, ce que nous avons fait régulièrement dès ses 4 mois.
    C’était super, Michèle nous a fait découvrir petit à petit sa méthode que nous avons trouvée logique et finalement pleine de bon sens tout simplement.
    Ses conseils, ses explications, ont toujours été simples, ce qui nous a permis de bien mettre en application les exercices à la maison. Cela à permis à Tessa d’être rapidement confiante et très autonome.
    Un grand merci Michèle pour tout ces bons moments et ce petit bout de chemin que nous avons fait ensemble avec notre petite puce.
  24. Fouilleul (professionnelle petite enfance) a écrit :
    Journées « fabuleuses » partagées avec Michèle Forestier depuis quelques années et échanges avec les professionnelles de la petite enfance très riches. Par les observations et les pratiques guidées par Michèle, c’est un réel bonheur de retrouver des réactions et ressentis quelquefois oubliés dans notre quotidien ou routine. Merci pour ces expériences et « vive le roulé boulé »
  25. Herve (parent) a écrit :
    Notre fille, L., a marché à l’âge de 26 mois et son histoire est peu commune alors que c’est une enfant tout à fait ordinaire…
    L. a une grande sœur qui a 3 ans de plus et dont le développement moteur s’est fait tout naturellement, sans que nous, parents, ayons eu à se préoccuper de corriger de mauvaises habitudes ou autre ‘’erreur’’. La grande sœur de L. a ainsi marché en toute autonomie à 15 mois.
    Pourquoi L. a-t-elle connu du retard dans son développement moteur et a marché aussi tard ?
    Bébé, L. ne supportait pas la position sur le ventre : elle pleurait systématiquement, sans chercher à changer sa position. En ‘’bons parents’’ nous évitions donc de la faire souffrir en évitant cette position, et avec le temps elle a de toutes façons développé la méthode : ‘’sur le ventre je pousse sur les mains en faisant le grand écart et me voilà assise…’’. Nous sommes passés à côté d’une étape importante : le passage ventre-dos et dos-ventre. L, était toujours assise, soit par sa méthode, soit parce qu’on la posait de cette façon.
    Quand il a fallu découvrir le monde, là encore L. avait sa méthode : le déplacement assis sur les fesses. Comme ça n’inquiétait pas le pédiatre pour qui L. avait trouvé son mode de déplacement, nous ne nous sommes pas inquiétés non plus… enfin, un certain temps…
    A 15-18 mois, devant notre insistance, il nous a prescrit des séances de kiné. Ce dernier n’était pas du tout préparé à un tel cas, mais malgré tout son bon sens a permis quelques progrès (mais la plus grosse difficulté était de faire collaborer l’enfant). Le kiné nous a également conseillé de consulter des spécialistes (généticiens, neuro-pédiatres, etc…). Il faut savoir aussi que ces RDV sont difficiles à obtenir et les délais souvent longs. Aucun n’a diagnostiqué de pathologie. Dans un sens ça nous rassurait, mais d’un autre côté nous restions très inquiets. L’un d’eux nous a invités à lire « De la naissance aux premiers pas » de Michèle Forestier. Ce livre nous a beaucoup aidé à comprendre les étapes que nous avions pu ‘’rater’’, les éléments à corriger et nous a guidé dans les exercices à pratiquer.
    Nous avons eu la chance de rencontrer Michèle Forestier, L. avait 22 mois. L. était un de ces enfants ancrés dans la position assise, incapable d’en sortir et de développer les différentes étapes menant à la marche.
    Comme nous vivons loin de son cabinet, nous n’avons pas pu mettre en place un planning de séances, mais cette rencontre nous a permis de nous rassurer et de voir ensemble les exercices nécessaires au bon développement et menant à la marche. Nous sommes reparti de zéro, une étape psychologiquement difficile pour nous, mais indispensable et tellement bénéfique pour L. : les 1ers déplacements, à genoux, debout, l’escalade et la marche. En reprenant toutes les étapes dans l’ordre et en suivant les conseils et exercices du livre (avec comme favori la montée et descente d’escalier), L. marchait en autonomie 4 mois plus tard.
    Cette phase n’a pas toujours été facile, car avec l’enfant tout passe par le jeu et s’il décide de ne pas coopérer ça devient vite contre-productif. Il y a eu des hauts et des bas, des nets progrès et des régressions, mais au final le résultat était là.
    Nous avons rédigé ce témoignage avec 2 objectifs.
    Convaincre les parents de l’intérêt à porter sur les différentes étapes de la mise en place d’une bonne motricité et les mauvaises habitudes à corriger.
    Alerter parents dont l’enfant se déplace assis sur les risques liés à cette position, et leur donner de l’espoir, du courage et de la patience s’ils sont en train de reprendre les étapes du développement de l’enfant.
    • Rosso a écrit :

      Quand je lis votre témoignage, je reconnais tout à fait le développement de ma fille G: 18 mois,ne marche pas, se déplace assise sur les fesses, pas de 4 pattes ,a fait peu de roulade et très tard. Elle s'assoit seul en poussant et grand écart et se redresse. G est suivie depuis 2 mois chez le kiné mais tjrs pas de 4 pattes. Je vais acheter le livre pour voir si ça peut nous aider. Merci pour votre témoignage.

       

  26. Aurélie (professionnelle de la petite enfance) a écrit :
    La formation réalisée par Michèle FORESTIER ce jeudi 17/01/2013 à Veyrins-Thuellin fut très instructive et effervescente. Elle m’a aidé à me repositionner en tant que professionnel de la petite enfance, entre autre à « ré-observer » l’évolution de la motricité du bébé et surtout à sortir de cette banalisation que l’on peut faire de ces petites originalités que peuvent mettre en oeuvre nos petits d’hommes pour se déplacer (par exemple déplacement sur les fesses). A partir d’une mise en situation/ observation à travers laquelle nous ne pouvons que constater nos erreurs, cette formation est surtout enrichissante de savoirs et d’outils (ce qu’il faut observer, manipulations, aide au bébé, aux parents…), de solutions non contraignantes et si aisées à appliquer sur le terrain.
    Merci pour cette journée.
  27. Jürgen (parent) a écrit :
    La conférence de 17.01.2013 a Veyrin nous a apporté pas mal des informations, sur les choses a faire et a ne pas faire! Comme notre petite fille detesté la position aux plat ventre, on la mis assise assez tôt, avec le resultat que elle a commencé de se deplacer sur les fesses assise sur une jambe.
    Deja quelques semaines auparavant lors d’une visite de Mme. Michele Forestier dans la creche, elle nous a donné des conseils qui ont aidé trés vite. Notre petite fait de quattre pattes maintenant et elle est presque préte pour se lancer dans la marche. On va essayer de ne pas la « tirer », la forcer à marcher en tenant les mains, bras en l’air…
    Merci Madame!
  28. BOIZARD Lucie (parent) a écrit :
    En tant que parent j’encourage vivement la lecture des ouvrages de Michèle qui m’ont beaucoup apportés et aidés à l’apprentissage de la marche de mes 2 enfants. Mes enfants ont marchés très tardivement tous les 2 alors on étaient inquiets (surtout pour l’ainée). De plus, souvent l’entourage met une pression supplémentaire (sans le vouloir mais cela est vexant), et en tant que jeunes parents, on est inquiets. En suivant les conseils de Michèle, et en respectant les différents étapes, ils ont acquis la marche de façon autonome et aujourd’hui tout va bien pour eux même si ils ont marchés très tard!
    Ma maman qui est assistante maternelle, a beaucoup appris à travers ces livres également, et a ainsi évité certaines erreurs liées au développement de la marche des enfants qu’elle gardent. Elle informe également les parents et les encouragent à lire ces ouvrages.
    Je recommande également de faire connaitre ces ouvrages aux grand-parents, (taties et tontons aussi) qui ne veulent pas mal faire, mais qui sont comme nous tous parents aussi, trop pressés de voir marcher nos ptits bouts, et qui n’ont pas les bons gestes. Ils sont maladroits et restent parfois figés sur les techniques d’il y a 30 ans (par manque d’information simplement) : mettre des chaussures afin qu’ils aprennent à marcher plus rapidement, les forcer à marcher en leur tenant les mains, bras en l’air…
    Il est difficile de faire passer l’information aujourd’hui, car les personnes n’écoutent pas réellement quand on leur expliquent qu’il ne faut pas forcer un enfant à marcher et que mettre des chaussures très tôt n’incite pas à la marche non plus!
    Merci à Michèle pour tous ces conseils, sa compétence et sa disponibilité!
  29. Estelle (parent) a écrit :
    Lorsque nous avons appris que notre petite Louise ne pourrait ni marcher, ni parler, ni se tenir assise car souffrant d une maladie génétique orpheline…Et surtout qu elle ne dépasserait pas l âge de 1 an…La terre s est effondrée sous nos pieds….
    Du haut de ses 4 ans et bientôt 5, Louise aujourd’hui a eu la chance de rencontrer des personnes formidables comme Michèle, qui ne s arrêtent pas à un diagnostique médical…mais SURTOUT qui croient aux capacités de chaque enfant…Parce que chaque enfant est différent, chacun a son propre rythme…
    Merci Michèle….
    A ce propos je suis à la recherche d une Michèle Forestier sur Paris !
  30. Girin--Marché (parent) a écrit :
    Nous sommes les parents d’un petit Ciann né préma avec une malformation opérée en urgence. Suite à cela, Ciann est resté en service de Néonatalogie pendant 3 mois. Il a ainsi subi 5 opérations et est resté allongé pendant tout ce temps d’hospitalisation.
    La conséquence a été un retard psychomoteur important.
    Le nom de Mme Forestier nous a été donné par le pédiatre du CHU qui suivait notre fils. Celui-ci a insisté sur les compétences de cette kinésithérapeute.
    Amener Ciann à la marche autonome a été long et nous n’osons pas imaginer comment notre fils s’en serait sorti sans Michèle. Elle a réussit là ou d’autres auraient abandonnés. C’est une femme remarquable avec une expérience incroyable. Cette même expérience lui permet de s’adapter à chaque enfant et à chaque parent.
    En effet, son tact permet de dénouer l’extrême angoisse des parents.
    Aujourd’hui Ciann va bien et évolue normalement.
    Nous le devons à Michèle…
    MERCI
  31. Famille D (parent) a écrit :
    Notre fille C. ne se retournait pas dos/ventre, se déplaçait dans une position assise plutôt originale, mais ne souffrait d’aucune pathologie autre. A l’âge de 18 mois,ne marchant toujours pas, ne se mettant pas debout, sa pédiatre nous a orienté vers Michèle.
    A raison d’une séance par semaine, les progrès sont venus petit à petit, même si ce fût difficile pour elle comme pour nous.
    Dur dur d’entendre les gens vous demander si votre fille ne souffre pas d’un retard quelconque ou encore que vous ne vous y êtes pas pris comme il faut…
    Certes, nous avons appris que nous avons fait des erreurs (guidées par l’avis des professionnels médicaux), comme par exemple celle de ne pas la mettre suffisamment sur le ventre dès son plus jeune âge. En effet, souffrant d’un RGO important, on nous l’avait déconseillé.
    Au fil des séances, C. a pris confiance en elle en son corps, a appris aussi à se protéger des chutes. Nous avons trouvé une écoute en venant chez Michèle, une relation de confiance s’est ainsi établie.
    A 23 mois, elle a fait ses premiers pas, en route pour sa vie de grande…
    Trois mois plus tard, son petit frère est né. Le dicton dit que nous apprenons de nos erreurs…Nous avons beaucoup mis A. sur le ventre, très tôt.
    A environ un mois, il se retournait dos/ventre, avait un petit cou super musclé. Quelques mois plus tard il partait à 4 pattes découvrir le monde. A 11 mois, notre petit bonhomme s’est lancé seul dans l’apprentissage de la marche.
    Deux enfants, deux évolutions différentes…mais aujourd’hui nous avons deux enfants bien dans leurs peaux, bien dans leurs corps et épanouis.
    L’apprentissage de la marche est parfois chaotique, mais quand on rencontre les bonnes personnes tout devient plus clair, plus naturel.
    J’essaye aujourd’hui de faire passer les informations autour de moi, mais les gens n’écoutent pas, il est difficile de faire passer le message…
    J’aimerai pourtant tant que ce que nous avons vécu soit évité à d’autres parents et enfants…
    Un grand Merci !
  32. Troille a écrit :
    Je suis Auxiliaire de Puériculture. Pour moi, le respect du développement moteur de l’enfant était une évidence. Cependant, les mots simples de Michelle, ainsi que la rédaction de son livre sont pour moi complémentaire dans mes explications et surtout un « Lien » concret pour les familles. Je soutiens fortement ses conférences, et ses livres, ses explications et son travail. Merci pour tout Michelle, bonne suite. Merci pour ton travail qui donne du sens au notre. A bientôt.
  33. Martins Mélanie a écrit :
    Cette conférence a été une révélation pour moi.
    Dès aujourd’hui je vais revoir ma façon de travailler avec les enfants, respecter leurs acquisitions motrices, et aussi mieux les aider.
    Je conseille ses 2 ouvrages à toutes les mamans et celles en devenir.M
    Merci à vous Michèle pour votre conférence, votre écoute, vos conseils et votre disponibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *